Connexion
CPSI partager            
12/22/2014 5:00 PM

​​Le groupe des services de santé des Forces canadiennes (Gp Svc S FC) propose des soins médicaux et dentaires aux militaires postés au Canada et à l’étranger. L’une de ses principales priorités consiste à maintenir une culture positive de la sécurité des patients.  Pour remplir sa mission d’offrir des services de santé de qualité aux forces armées du Caanda, le Gp Svc S FC s’est engagé à mettre en place un environnement propice en s’associant avec des organismes reconnus de sécurité des patients, comme l’Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) et en adoptant leurs meilleures pratiques.

Lorsque le Gp Svc S FC a décidé de remettre à jour son programme de sécurité des patients en y ajoutant un volet de formation, il s’est mis à la recherche d’une formation de base qui pourrait être utilisée pour former le personnel de première ligne et qui pourrait aussi être ajoutée aux normes de qualification de base des infirmiers, des médecins, des dentistes, des techniciens et des autres métiers de la santé.

 

Atelier sur la qualité et la sécurité des patients (mars 2014)
Rangée arrière – Randy Bablitz, major Richard Grodecki, Ray Rovas, John Thompson, major Cheryl Netterfield, Eric St-Amand, major Domenico Belcastro, capitaine de frégate Greg Haley.
Rangée du milieu – Joan Fernandez, capitaine de corvette Mary Furlong, Gayle Pokotylo, Cathy Yeager, Sandra Sims, lieutenante-colonelle Annie Bouchard, Nathalie Paquette, major Laura Jull, Capitaine Valerie Duggan.
Rangée du devant – Karen Evans, Shoba Ranganathan, capitaine de corvette Sarah Orr, capitaine de vaisseau Cyd Courchesne, major Sherissa Microys, Dr Roy Ilan, major Constantine Batsos.

« Nous nous sommes vite arrêtés sur le Programmd d’éducation en sécurité des patients – Canada (PESP – Canada) , dont le contenu était solide et pouvait être adapté à nos besoins, raconte Shoba Ranganathan, commandant, qualité et sécurité des patients. Le personnel de l’Institut canadien pour la sécurité des patients s’est avéré un excellent partenaire pour la conception de notre programme de sécurité des patients. Ils comprennent les avantages de la collaboration et nous ont apporté sans compter leur savoir et leurs conseils. »

Le modèle de « formation des formateurs » du PESP — Canada a été adapté avec certaines modifications au programme de sécurité des patients du Gp Svc S FC. Cinq coordonnateurs de la sécurité des patients ont récemment reçu leur agrément, dont un médecin, un dentiste, un anesthésiste, un infirmier et un administrateur, ce qui permettra au Gp Svc S FC de donner la formation à l’interne et de former selon ses besoins de nouveaux coordonnateurs de la sécurité des patients. Une autre adaptation au modèle consiste,pour les coordinateurs agréés, à apprendre aux formateurs certains messages clés de sécurité des patients destinés au personnel soignant et aux patients au niveau de la clinique et de l’unité.

Les modules de formation du PESP – Canada seront implantés par phases. Les séances de formation se concentreront d’abord sur les modules portant sur l’attitude et les connaissances. Les modules suivants, en cours de rédaction, cibleront les aptitudes et les comportements. « Nous avons l’impression que cette approche sera plus porteuse pour jeter les bases d’une culture de la sécurité des patients dans notre organisation, déclare madame Ranganathan. Plus notre culture organisationnelle évoluera, plus nous pourrons diffuser de modules du programme de formation PESP – Canada. C’est un format différent et nous sommes très heureux d’utiliser cette méthodologie. »

Le premier atelier de qualité et de sécurité des patients a eu lieu en mars 2014. Cinq coordinateurs y ont reçu leur agrément et 20 participants, dont des conseillers régionaux en qualité et sécurité des patients, des médecins, des pharmaciens, des dentistes, des infirmiers et des administrateurs, ont passé à travers les premiers modules. « Il s’agissait là de l’une de nos initiatives de premier plan, intégrant différents rôles et devant contribuer à défaire certains des silos qui caractérisent actuellement notre organisation, ajoute madame Ranganathan. Tous ceux qui y ont assisté étaient là pour appuyer les initiatives de sécurité de patients et étaient extrêmement motivés. »

On compte adopter une approche à plusieurs volets pour intégrer la formation en sécurité des patients aux missions professionnelles et techniques du Gp Svc S FC. L’atelier sur les attitudes et les connaissances sera bientôt offert à nouveau, ciblant cette fois les dirigeants nationaux de pratique dans les divers rôles cliniques.

« Nous voulons nous assurer que l’organisation dispose de gens correctement formés, de manière à ce qu’ils puissent aider les autres à bien comprendre leur rôle en sécurité des patients, souligne Karen Evans, directrice de programme, sécurité des patients. Pour promouvoir encore un peu plus notre culture de sécurité des patients, nous devons déterminer à qui il revient de livrer ces messages et comment il faut les livrer pour qu’ils soient clairs et pertinents. »

On développe aussi un guide de formation pour les coordinateurs de la sécurité des patients. Il comportera des notes de cours sur les modules de connaissances et d’attitude qui doivent être prodigués au personnel et aux patients. Chaque séance de formation peut être livrée en 45 à 60 minutes et on est aussi en train de concevoir des messages plus courts, pouvant être présentés en première ligne en ateliers de 5 à 10 minutes, histoire de minimiser le temps passé loin des patients.

« Nous réorientons une grande partie du plan de cours sur les besoins internes auxquels nous voulons répondre, précise madame Evans. Pour que le programme remporte le succès escompté, nous voulons que nos formateurs apprécient et comprennent à fond la portée de chaque composant éducatif. Cette approche contribuera à nos efforts pour renforcer et soutenir une culture de sécurité des patients.»

Le brigadier général Jean-Robert Bernier, médecin-chef, a ordonné que le programme PESP – Canada des SSFC soit élargi et appliqué à l’ensemble du Gp Svc S FC. « Pour maintenir une culture positive de la sécurité des patients, il faut que tout notre personnel comprenne et accepte sa responsabilité envers la sécurité des patients, insiste le brigadier général Bernier. Le programme PESP – Canada est un élément fondateur de nos efforts de sécurité des patients, que ce soit dans nos centres statiques au pays, ou dans la cadre de missions militaires et humanitaires à l’étranger. »


Présentation Prix Innovations en éducation en sécurité des patients 2014 de PESP — Canada (de gauche à droite) : L’adjudant-chef Helen Wheeler, Gp Svc S FC; Mme Shoba Ranganathan, commandant, qualité et sécurité des patients; M. Hugh MacLeod, directeur général de l’ICS; brigadier-général Jean-Robert Bernier, médecin-chef; et Mme Joan Fernandez, Chef de l’amelioration de la securite des patients de l’ICSP

Le groupe des services de santé des Forces canadiennes a récemment reçu le Prix Innovations en éducation en sécurité des patients 2014, qui récompense les organisations et les groupes qui font preuve de pratiques exemplaires en sécurité des patients et en amélioration de la qualité. Le Gp Svc S FC est le premier organisme canadien à adopter le modèle de formation des formateurs à l’échelle nationale dans le but d’apporter des changements systémiques partout en son sein. « La santé, le bien-être et la confiance de nos patients dépendent de la mise mise en oeuvre vigoureuse et continue de mesure de sécurité des patients, résume le brigadier général Bernier. PESP – Canada apporte à notre personnel les connaissances, les ressources et l’attitude nécessaires pour faire émerger et durer une solide culture de la sécurité des patients. Être reconnu par l’ICSP comme un leader national de la formation en sécurité des patients est un immense honneur et un signe que nous progressons dans la bonne direction. »