Connexion
CPSI partager            
5/20/2014 6:00 PM

​​Chacun a un rôle à jouer dans la sécurité des patients au Credit Valley Hospital and Trillium Health Centre, situé au sein de la Région locale d’intégration des services de santé (RLISS) Mississauga-Halton. Le site du Centre de santé Trillium utilise le Programme d’éducation en sécurité des patients – Canada (PESP – Canada) afin d’introduire l'éducation en sécurité des patients dans le domaine clinique et de semer les graines d’une culture de sécurité des patients renforcée.

Le Dr Amir Ginzburg, Physician Director, Patient Safety and Quality au Centre de santé Trillium est devenu facilitateur principal du PESP-Canada en 2010. Au cours de la dernière année, certains membres d'une équipe interprofessionnelle de Trillium ont été certifiés comme éducateurs en sécurité des patients du PESP Canada afin de développer les ressources nécessaires pour lancer un programme d'éducation en sécurité des patients au niveau local. Selon une évaluation des besoins visant à identifier les opportunités d'éducation pouvant produire des résultats élevés, un programme de 14 heures a été développé qui est offert simultanément en deux cheminements différents.

Le premier cheminement est une série de déjeuners-causeries ouverts à l’ensemble du personnel, avec un programme offert en séances de 45 minutes à une heure; et le deuxième cheminement va développer un corps de 45 ambassadeurs du PESP Canada issus des divers systèmes de soins de santé de Trillium, qui recevront trois demi-journées de formation sur une période de quatre mois. Pendant la Semaine nationale de la sécurité des patients en novembre 2011, le programme du PESP Canada a été lancé sur deux sites du Centre de santé Trillium, situés à Mississauga et Toronto-Ouest.

« Nous avons atteint environ 300 personnes dans l'organisation à ce jour et le programme a fait boule de neige d'une manière organique, ce qui est très intéressant », indique le Dr Ginzburg. « Il y a eu beaucoup de dissémination entre collègues, ce qui renforce la valeur ajoutée de cette éducation. Nous utilisons des techniques visant les apprenants adultes et notre personnel quitte les séances avec deux ou trois concepts utilisables en tête qui se traduisent par des changements de comportement et de pratique. »

Dr Ginzburg affirme que la quantité d'énergie et d’efforts de planification requis pour lancer le programme ont été considérables. L’équipe s'assure que l'information présentée est adaptée aux diverses expériences interprofessionnelles de ses participants, et essaye, lors du déroulement du programme, d’intégrer différents styles d'enseignement toutes les 15 à 20 minutes afin de rejoindre les apprenants adultes sur leur terrain. « Il y a beaucoup de préparations nécessaires pour assurer la réussite au niveau de l'organisation dans son ensemble et des résultats que nous attendons, mais aussi pour assurer un événement de haute qualité pour les participants et les apprenants », explique le Dr Ginzburg.

Les déjeuners-causeries, offerts deux fois par mois, attirent de 35 à 60 personnes sur le site de Mississauga et de 20 à 30 sur le site de Toronto-Ouest. Les sujets abordés comprennent les lacunes dans la sécurité des patients, la sécurité des patients et le leadership, la culture organisationnelle, les patients comme partenaires, les facteurs humains, la sécurité des médicaments, les chutes, le travail d'équipe et la communication et les effets de la technologie sur la sécurité des patients.

Les ambassadeurs du PESP Canada proviennent de chaque système de santé au sein de l'organisation et sont en formation pour devenir un genre de filet de sécurité de l'organisation. « Le robuste programme PESP ‒ Canada offre assez de matière pour réellement galvaniser l'intérêt » explique Jo-Anne Copeland, conseillère en qualité et en sécurité des patients. « Vous avez des capsules pour inciter la discussion et déterminer les thèmes, ainsi qu’un choix d’exercices de simulation interactifs. Les outils didactiques du PESP Canada offrent une bonne base pour commencer d’où vous pouvez piger puis personnaliser pour atteindre votre public. On voit certainement une différence en utilisant le modèle d'éducation des adultes, car il vous donne plusieurs outils différents pour aider les gens à apprendre et il y a beaucoup plus d’interaction. En tant que présentateur, ça m'aide à maintenir l’intérêt des participants. »

Sonya Pak, directrice de la qualité et de la sécurité des patients, renforce l'idée que dès le départ, l'engagement des médecins est essentiel à la réussite et au déploiement de leur programme d'éducation. « Trillium a le luxe d'avoir le Dr Ginzburg comme facilitateur principal et cela a été extrêmement utile », dit Pak. « Avoir un leader médecin visible comme éducateur que nous pouvons interroger au besoin enrichit le programme. »

Pak indique que le programme a dépassé les attentes. « Les conversations qui ont émergé du programme d’ambassadeur du PESP Canada et les déjeuners-causeries ont été très stimulants. Et nous sommes en train d’attaquer sur la ligne de front pour avancer dans une direction positive et faire progresser la culture de sécurité des patients. »

Les éducateurs du programme sont maintenant à la recherche de moyens pour maintenir l'élan et utiliser les outils de formation dans l’ensemble de l'organisation. À l’avenir, nous voulons mettre l'accent sur la mise en place d’une structure de soutien pour ceux qui ont été formés afin d'assurer qu'ils sont soutenus dans leurs efforts de faire progresser le changement de culture qui a été lancé. Durant la Semaine nationale de la sécurité des patients 2012 à l’automne prochain, les ambassadeurs du PESP Canada seront invités à partager leurs expériences en présentant verbalement ou sur affiche ce qu'ils ont réalisé dans leurs domaines respectifs, basé sur les connaissances acquises grâce au programme PESP Canada.

« Nous espérons voir la dissémination des concepts entre pairs et certains de nos ambassadeurs sont motivés à fournir des services à leurs collègues ou à d'autres employés au sein des services de l’établissement », ajoute le Dr Ginzburg. « Nous prévoyons faire des tournées avec les dirigeants supérieurs et intermédiaires afin de mettre en valeur la vision que les ambassadeurs apportent désormais à leurs domaines de soins et de traiter des questions de sécurité en temps réel. Nous croyons que le PESP Canada est le moyen qui nous permettra de faire progresser notre culture de sécurité des patients vers un autre niveau. »

Cet article est le premier d'une série sur le Programme d'éducation en sécurité des patients - Canada et vise à souligner la façon dont les organisations de santé ont adapté le programme pour faire progresser une culture de sécurité des patients. Cliquer ici pour en savoir plus sur le PESP Canada ou visiter le site www.securitedespatients.ca.