Connexion
CPSI partager            
5/20/2014 6:00 PM

​​​​Cauchemar sur la rue principale des HSERC se concentre sur les communications interpersonnelles

Cauchemar sur la rue principale est un projet ludique et créatif qui se déroule durant la Semaine nationale de la sécurité des patients (SNSP) et que les Health Sciences Education and Research Commons (HSERC) entreprennent à l’intention des étudiants en sciences de la santé de huit facultés à l’Université d’Alberta à Edmonton. Le mercredi 31 octobre, le bureau du HSERC, incluant deux salles de simulation, sera aménagé en Cauchemar sur la rue principale. Une salle ressemblera à la chambre d’un patient dans une unité d’hôpital ou dans une unité de soins intensifs; et l’autre sera transformée en « condo intelligent », simulant un appartement très semblable à ce qu’on pourrait voir lors d’une visite pour prodiguer des soins à domicile.

Sharla King (directrice des HSERC), Joe MacPherson (spécialiste en simulation aux HSERC) et Diane Aubin (gestionnaire de projet à l’Institut canadien pour la sécurité des patients) élaborent présentement les scénarios pour le Cauchemar sur la rue principale qui visent à illustrer des problèmes qui pourraient entraîner des incidents liés à la sécurité des patients. 

On demande aux étudiants de s’inscrire à l’avance pour participer au Cauchemar sur la rue principale à http://www.hserc.ualberta.ca/. Ils seront par la suite intégrés dans des équipes interprofessionnelles de trois membres chargées de visiter à la fois la chambre du patient et le « condo intelligent »,  où ils observeront pendant 5 à 10 minutes les rapports entre des patients standardisés (acteurs jouant le rôle d’un patient, d’un médecin, d’une infirmière, d’un ergothérapeute, etc.). Chaque équipe fera ensuite un compte rendu de ce qu’elle aura observé et des prix seront remis aux équipes ayant le regard le plus vif pour repérer les problèmes qui pourraient causer des incidents liés à la sécurité des patients.

 « Nous nous sommes inspirés du Cauchemar sur la rue principale créé dans le cadre d’un projet très réussi de la Joanna Briggs Collaborative for Patient Safety de l’Université Queens, à Kingston, où une salle des horreurs fait maintenant partie de la SNSP depuis deux ans », explique Diane Aubin. « Notre Cauchemar sur la rue principale vise une population d’étudiants dans le but de mieux les sensibiliser à la sécurité des patients. Nous espérons que les étudiants seront nombreux à participer à cet événement qui constitue une première ici! »

Des kiosques d’information seront installés dans le foyer à l’extérieur des salles de simulation où les étudiants pourront en apprendre plus long sur la Semaine nationale de la sécurité des patients et sur le Forum virtuel national sur la sécurité des patients et l’amélioration de la qualité et participer à une activité pour promouvoir le lavage des mains efficace.

 La semaine nationale de la sécurité des patients approche à grands pas et des trousses contenant des affiches, des cartes tentes, des magazines et des articles promotionnels sont disponibles pour aider les établissements de soins de santé à promouvoir le thème de cette année, De bons soins de santé commencent par une question.  Joignez-vous à nous pour célébrer la Semaine nationale de la sécurité des patients, du 20 octobre au 2 novembre 2012. Pour vous inscrire et en apprendre plus long, visiter www.questionnezecoutezparlez-en.ca

À propos des Health Sciences Education and Research Commons (HSERC)

Prodiguer des soins à des patients présentant des cas de plus en plus complexes dans un système de santé en constante évolution requiert une nouvelle approche en matière d’éducation en sciences de la santé. Les HSERC ont pris l’engagement de doter la prochaine génération de travailleurs de la santé des compétences voulues pour prodiguer les meilleurs soins possibles. Les HSERC représentent une ressource se composant de deux parties essentielles que huit  facultés se partagent. Premièrement, les  HSERC s’occupent du programme interprofessionnel axé sur le soutien au développement et à l’évaluation d’expériences d’apprentissage en équipe destinées à toutes les facultés des sciences de la santé. Deuxièmement, les HSERC sont une suite de milieux d’apprentissage par la simulation et de services de simulation (par ex. programme des patients standardisés) pour soutenir l’élaboration et la prestation du programme, ainsi que la recherche en éducation.