Connexion
CPSI partager              
Fournisseur; Leader
6/19/2018 6:00 PM

À la fin du mois de mai, SoinsSantéCAN et l'Institut canadien pour la sécurité des patients ont offert à Ottawa l'édition 2018 du cours canadien pour les coordinateurs de la sécurité des patients. Les 44 participants, principalement des administrateurs et des prestataires de soins de santé de première ligne des quatre coins du Canada, ont soulevé les problèmes de sécurité des patients de leurs établissements, consacrant quatre jours à l'apprentissage de stratégies pour les résoudre.

« Je suis moi-même un finissant de ce programme », affirme Mike Cass, chef d'équipe en amélioration de la sécurité des patients à l'ICSP et ancien directeur de l'unité des soins intensifs et infirmiers d'avant-poste. « Quand on m'a offert la chance d'animer le cours en 2018, j'ai sauté sur l'occasion. J'en ai appris tout autant sur la dynamique de groupe et la création d'une culture de la sécurité des patients que lorsque j'ai suivi le cours la toute première fois! »

Il a présenté les conférenciers qui ont d'abord discuté de l'histoire de la sécurité des patients au Canada avant d'aborder les expériences selon les points de vue des patients, des médecins et des conseils d'administration des établissements de santé. Les futurs coordonnateurs de la sécurité des patients ont posé des questions sur le sujet et ont été mis au défi de trouver des solutions aux problèmes soulevés par les conférenciers au sein de leurs groupes. Au nombre des histoires relatées, il y avait la quête d'une mère pour découvrir ce qui est arrivé à son fils pendant la prestation des soins, les souvenirs candides d'un médecin de ses premiers jours de pratique et comment le préjudice dont elle a été témoin, impuissante, a incité un dirigeant du système de santé à insister sur la nécessité d'apporter des changements pour améliorer la sécurité des patients.

Après avoir présenté l'état actuel de la culture entourant les soins de santé, la formation a proprement parler a commencé. Donné par des sommités dans leur domaine, ce cours vise une formation de pointe sur une multitude de sujets, notamment : les rouages de la mesure de la sécurité, l'étude de la résilience et de la fiabilité des systèmes, la modélisation d'une culture juste dans le milieu de soins de santé, le pilotage de la croissance organique associé au changement de comportement et la planification point par point de la proposition de projet.

Le programme de formation prévoyait également des séances de planification d'espaces visant à minimiser les erreurs commises par les utilisateurs et un après‑midi consacré à la prise de décision logique en milieu très stressant. Le quatrième jour, les séances ont pris fin tôt. Un urgentologue a décrit la mise en place du système enseigné dans le cours canadien pour les coordonnateurs de la sécurité des patients dans son hôpital de Winnipeg. Malgré le rythme d'apprentissage soutenu, l'attention des participants ne s'est pas essoufflée lors des activités et du travail d'équipe portant sur les écueils rencontrés dans leur milieu. Ces écueils les incitaient à trouver des façons d'accroître la sécurité des personnes placées sous leurs soins.

« Il y a des idées et des initiatives que je peux mettre en place dans mon milieu dès que je reviens lundi », affirme Lacey Embacher, coordonnatrice de la sécurité des patients et de la gestion des risques à l'Hôpital général de la baie georgienne (Ontario), « et il y en a d'autres qui devront attendre le temps que je recrute un meneur parmi les médecins ou au sein de mon conseil d'administration. J'ai adoré le fait de me pencher sur un problème auquel je suis aux prises en ce moment. Ce cours m'inspirait et m'a donné les outils pour faciliter les changements dans mon organisation. »

« Certains des anciens conférenciers ont fait part de l'enthousiasme et de la détermination des personnes composant l'assistance », ajoute Mike Cass. « Ils adorent revenir. Les solutions qu'ils proposent pour la sécurité des patients trouvent un écho favorable : les solutions ont fait leurs preuves dans les hôpitaux et les cliniques du monde entier. Ces professionnels utiliseront ces stratégies pour faire rayonner, dans leur unité ou leur bureau, une culture de la sécurité des patients. Ils rentreront chez eux et sauveront des vies. »

Mike Cass enchaîne : « Ils ont d'ailleurs tendance à trouver entre eux des idées et à échanger leurs coordonnées pour poursuivre le dialogue après le cours ». Le cours canadien pour les coordonnateurs de la sécurité des patients propose des forums de discussion et des occasions de maillage après l'obtention de l'attestation de formation. Les quelque 500 personnes ayant réussi le cours forment une communauté dynamique sur Facebook où ils mettent en commun les écueils et les bons coups de l'instauration des mesures de sécurité des patients dans leurs établissements. Les membres de la communauté Facebook s'épaulent mutuellement, prodiguent des conseils et accueillent volontiers la contribution de plusieurs des conférenciers du cours au groupe.

Chaque fois que le cours est offert, SoinsSantéCAN et l'Institut canadien pour la sécurité des patients propagent un peu plus la culture de la sécurité des patients au Canada.

Pour de plus amples renseignements sur le cours annuel intensif de quatre jours pour les coordonnateurs de la sécurité des patients ou sur la version en ligne, qui comprend un mentorat individuel et les modules d'apprentissage à votre propre rythme, écrivez à l'Institut canadien pour la sécurité des patients, à Megan Taylor à l'adresse mtaylor@cpsi-icsp.ca.