Connexion
CPSI partager            
5/6/2012 6:00 PM

​​​​​​​​​​Demander aux professionnels de la santé de se laver les mains peut être embarrassant, mais l’Institu​t de cardiologie Mazankowski de l’Alberta et le CK Hui Heart Centre ont justement entrepris de faciliter les choses à leurs patients. Dans le but d’amener les patients et les familles à s’impliquer davantage dans les soins, les membres du personnel portent des macarons qui disent « Vous pouvez me demander de me laver les mains ».  

L’équipe du programme des sciences cardiaques à Edmonton participe à la Collaboration ARRÊTEZ les infections maintenant des Soins de santé plus sécuritaires maintenant!,  un programme d’apprentissage virtuel de 18 mois qui a pour but de réduire les infections nosocomiales. Lors d’une réunion hebdomadaire sur la façon d’amener les patients et les familles à s’impliquer dans l’amélioration de l’hygiène des mains et à les rendre plus à l’aise de demander au personnel de se laver les mains, un cycle Planifier-Exécuter-Étudier-Agir a été préparé. Ce cycle a mené à l’idée de créer des macarons, qui ont été conçus sur place et produits à l’aide d’une machine à fabriquer des macarons empruntée aux Amis des hôpitaux universitaires.

«  Bien que nous les ayons conçus d’un même souffle, nous avons adopté une approche différente pour faire le lancement des macarons  », affirme Mme Meagann Dunn, infirmière clinicienne enseignante au CK Hui Heart Centre.   À l’un des centres, nous avons distribué les macarons à tous les membres du personnel de l’unité, tandis qu’à l’autre, nous avons identifié environ 30 champions issus des laboratoires, du service de cardiologie et des services respiratoires et autres pour inaugurer le port des macarons, ainsi que pour passer le message aux autres membres du personnel et garder le projet sur sa lancée. Les macarons ont suscité un vif intérêt; lorsque leurs collègues les voient, ils demandent   « où ils peuvent s’en procurer un. »

 « Nous avons toute une foule de mesures pour réduire les infections nosocomiales et nous avons beaucoup de plaisir à les appliquer  », ajoute Mme Darlene Bartkowski, éducatrice et infirmière clinique à l’institut de cardiologie Mazankowski  de l’Alberta.  Des articles sur le contrôle des infections paraissent régulièrement dans un bulletin d’information mensuel, Rhythm and News, et il se fait de l’éducation en hygiène des mains lors de discussions en personne, de séances de formation par la simulation sur ordinateur, de vérifications mensuelles et de réunions hebdomadaires sur la déviance positive avec exercices sur les structures libératrices. Une boîte à suggestions fait la promotion de concours  et encourage les membres du personnel à suggérer des idées qui encouragent une bonne hygiène des mains et la propreté en milieu hospitalier.

Avec l’aide d’une étudiante stagiaire d’une université locale, un guide d’hygiène des mains à l’intention des patients et des familles à été élaboré avec du matériel du programme des Soins de santé plus sécuritaires maintenant!  « Nous avons aussi interviewé du personnel et des patients pour préparer le guide et cela a vraiment ouvert les voies de communication entre les patients, les familles et les membres du personnel », ajoute Mme Bartkowski.

Pour plus d’information sur la Collaboration Arrêtez les infections, maintenant, visitez le site  www.soinsplussecuritairesmaintenant.ca.  Pour en savoir plus long sur les pratiques en matière d’amélioration de l’hygiène des mains ou pour évaluer vos pratiques dans ce domaine, rendez-vous sur le site www.hygienedesmains.ca